Lors de la Paris Games Week il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir d’être sélectionné pour pouvoir tester le HTC Vive en exclusivité. Voici mon retour sur expérience.

Tout d’abord il faut savoir que HTC Valve a envoyé du lourd pendant le salon, leur stand était un espace clos mais bien centré et ça en jetait un max ! Je suis arrivé au stand vers 13h. Je ne vous raconte pas la sensation de plaisir quand une foule de 4h d’attente vous regarde avec un air « pourquoi il passe avant tout le monde ce mec ?! ».
Le stand se divisait en plusieurs pièces d’environ 10m² (~3*3). On m’a conduit dans une des pièces, vide, avec un ordinateur dans un coin et le VIVE posé par terre.
Vous pouvez voir la pièce dans cette vidéo :

 

Une personne d’HTC reste avec nous pendant toute la séance de test, qui dure approximativement 20-25 minutes. Début de l’expérience : on met le casque et là le résultat est saisissant !

1qMlQVQZRoeKlG2HXX7orTWt6QYDBdSjFV66TIbk

Premières impressions

Je me retrouve dans une pièce toute blanche avec des écrans qui flottent (logos de Steam ainsi que d’autres partenaires). J’imagine que c’est le menu d’accueil de la machine. C’est un peu comme quand on joue à Assassins Creed, un monde virtuel en fabrication, épuré, blanc. La personne me donne en mains propres mes manettes qui sont détectées et visibles dans l’environnement 3D.

joystick-htc-vive

Le tutoriel

Tout d’abord le tutoriel : la personne de HTC (que nous appellerons l’hôtesse) m’explique à travers le casque comment fonctionnent les manettes, qui apparaissent virtuellement dans le casque. Elle m’invite à me déplacer dans la pièce et m’explique au fur et à mesure que je ne risque rien car des lasers détectent ma présence et m’indiquent via un mur virtuel où je dois m’arrêter. Ce mur virtuel est dans la réalité a 40cm du vrai mur, donc pas de risque de s’assommer ^^.

L’hôtesse m’explique que deux lasers sont nécessaires pour couvrir la zone afin de matérialiser l’espace.

Première démo : Immersion dans les fonds marins

Maintenant que les présentations sont faites on lance la première démo ! Pas beaucoup d’interactivité ici : je me retrouve sur une épave au fond de l’océan. Mes manettes me permettent de faire bouger les poissons et je peux me déplacer sur la coque en bois. Je m’approche doucement de la faille en contrebas. Il faut dire que la sensation est vraiment particulière : on a vraiment l’impression qu’on finirait par tomber si par malheur on venait à trop s’approcher. Une grosse baleine surgit, m’effrayant un peu, alors que je continue de découvrir cet univers marin reconstitué.

1ZUrlnRrPpiqfujjaN-Gs-5ZaKdgi-yctYcoiI_8

Deuxième démo : au boulot !

Au bout de quelques minutes, l’hôtesse m’indique que nous allons changer d’ambiance pour un univers plus familier : le bureau !

Cette fois l’univers est beaucoup moins réaliste, je suis dans un espace mi open-space mi fermé. Mon bureau est accompagné d’une machine a café, une imprimante/scan et un ordinateur digne d’un Windows 95 !

1MiHjwzGf0aTPcGRdPcksjb0bkfLlF3sIMMvvXMM

Mes manettes sont transformées en mains afin que je puisse réaliser différentes actions. Le clic sur la manettes donne à ma main l’action de se fermer.

Et à partir de là, c’est l’anarchie ! On peut réellement tout faire : renverser du café, jeter des avions, répondre et raccrocher au téléphone, faire de son agrafeuse une cloueuse anti-collègue… Bref, le panel d’actions est vraiment large et on prend plaisir à effectuer les manipulations demandées et/ou disponibles.

Troisième démo : le FPS

Vient ensuite la troisième démo : LE FPS. Sans doute celle qui m’a le plus bluffé.

1WgknkxZgtVMI4JS4VndibE7E8kv_COFQLQ8YOdQ

La démo se lance avec un petit tutoriel qui nous apprend à tirer avec les manettes. Rien de bien méchant. On arrive alors dans un désert et on doit tuer des zombies avant qu’ils ne nous transforment en morceau de viandes !

L’esprit du jeu est un peu comme celui des bornes d’arcades : on a des armes, on reste à un point, statique, et lorsque la vague est terminée, on change de point position dans le décor.

On commence avec un pistolet, puis deux pour enfin finir sur un Uzi et un Fusil à pompe ! En bon joueur de Counter Strike et de Doom, j’ai été vraiment bluffé : on peut regarder ses armes, les faire tourner dans n’importe quel sens, comme si elles étaient vraiment dans nos mains. Et puis quoi de plus jouissif que d’exploser une tête de zombie à 1m au pompe ? 😀

Quatrième démo : L’artiste qui est en moi

Après quelques headshots, j’arrive sur la démo créativité et dessins. Mes manettes se transforment en barre d’outils Photoshop me permettant de dessiner dans l’espace 3D. Franchement ça en jette, les outils sont variés, on peut par exemple dessiner un arc en ciel, créer un miroir, choisir sa couleur, du feu, des étoiles, de la neige pour écrire.

1rkmxtgGY5xYoxTlHk20lr5dTuVzCn-vqjxz9zGY

Cinquième démo : Le magasin secret de DOTA 2

La démo se termine et j’arrive alors sur le dernier univers: le magasin secret de DOTA 2. Le marchand arrive, rentre dans la cabane (en gros la cabane de Hagrid dans Harry Potter) et m’offre une boule lumineuse magique. Si je touche des runes blanches avec cette boule je rapetisse au niveau de la rune et découvre le lieu en mode lilliputien. Là aussi, pas beaucoup d’interactivité mais des sensations fortes : la surprise de voir une énorme araignée ou grenouille quand on se retourne, la peur de tomber du rebord de la fenêtre, et des effets de magies époustouflants !

1PZTWnCESDgmN1ZQMPrbgl5LDkng9CmNs4vF7dtI

https://www.youtube.com/watch?v=0hNfrVXIgd0

Voir les expériences en vidéo :

http://www.clubic.com/video/jeux-video/video-nos-impressions-sur-le-steam-vr-htc-vive-le-meilleur-des-casques-de-realite-virtuelle-471642.html

Conclusion

Finalement, mon ressenti était vraiment très bon : une expérience à couper le souffle de par sa vraisemblance et son côté immersif !

Des démos plutôt sympas, faciles à jouer et vraiment amusantes (qui n’a jamais rêvé de balancer sa tasse de café sur son collègue après l’avoir mitraillé d’agrafes ? ou de tuer des zombie avec un uzi ?).

Quelques petits défauts ont cependant été relevés, ainsi que quelques interrogations : des câbles pour relier le vive au PC traînent par terre, et il arrive à force de tourner en rond de se prendre les pieds dedans, mieux vaut quand même « regarder » où on marche.

Je me dis que tout le monde n’aura pas une pièce de 16m² à disposition. Comment remédier à ce problème ? Y aura t-il une solution comme la structure Omni ?

Il m’est arrivé pendant la séance de ne plus avoir de piles : on ne voit plus la manettes et on est bien en galère. J’espère qu’ils penseront à mettre des batteries !

Enfin même si la résolution parait meilleure que l’oculus il arrive de voir des pixels un peu comme la 3D de la 3DS.

J’espère que ça vous a plu, et si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les poser en commentaire !